Kim Jong-un : les rumeurs de sa mort sont-elles plausibles ?

Les rumeurs de décès du dirigeant Nord Coréen se sont propagées sur le net. La rumeur est apparue sur le site chinois Weibo, avant d’être reprise par les média sud-coréens, japonais puis américains. Faut-il croire ces rumeurs sur le chef de l’État le plus secret du monde ? L’absence du dirigeant n’est pas passée inaperçue et l’absence de réaction officielle ainsi que l’annonce de Donald Trump le 28 avril (qui a affirmé connaître son état de santé) n’aident pas éclaircir la situation.

La disparition du dictateur

Le 15 avril est le jour de la fête du Soleil. Cette fête nationale célèbre la naissance du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung. L’actuel dirigeant nord coréen ne s’est pas présenté à la cérémonie et une couronne de fleur a été déposée tardivement, comme pour maquiller une absence soudaine et imprévue. Un autre signe curieux est la présence du train officiel utilisé par le régime pour assurer la sécurité des dirigeants pendant leurs déplacements dans la ville de Wonsan. L’agence internationale Reuters a annoncé Samedi 25 avril qu’une délégation composée de médecins et d’un cadre dirigeant du Service des Relations Internationales s’était rendue en Corée du Nord. Ce service du Parti Communiste Chinois a pour mission d’administrer les relations avec la Corée du Nord. Le Gouvernement de la République Populaire de Chine n’a fait aucun commentaire.

Des hypothèses sur l’état du pays.

Comment interpréter ces événements? Les autorités nord-coréennes ne communiquent pas avec les autres États. La crise actuelle du Covid ne fait que renforcer les incertitudes sur la situation du pays. Officiellement, il comptabilise aucun décès ni aucune contamination. Une allégation qui ne trompe personne. La presse sud-coréenne a annoncé qu’un dignitaire du régime a été contaminé par le Covid 19. En outre, les échanges économiques avec la Chine ont été interrompus et des commerces ont été fermés à Pyongyang. La situation actuelle ne peut qu’inciter à la prudence. Une rumeur dont la source n’est pas clairement identifiée n’est pas digne de fois, même si elle se propage rapidement. La source la plus importante est le Ministère Coréen de L’Unification, qui s’occupe spécifiquement de la surveillance et des contacts avec la Corée du Nord. Le mardi 28 Avril, le ministre a déclaré « Je ne pense pas que ce soit particulièrement inhabituel dans la situation actuelle ». Il n’est possible que d’émettre des hypothèses, la plus plausible étant la prise en charge par Kim Jong-un et son entourage d’une politique sanitaire contre le Covid 19.