Lombalgie

Définition de la Lombalgie

La lombalgie est un terme médical qui désigne les douleurs situées au bas du dos. Cette la forme de mal de dos est la plus courante, et généralement sans gravité. C’est une souffrance au niveau des 5 dernières vertèbres de la colonne vertébrale, et parfois également au niveau du sacrum et du coccyx. Cette douleur peut durée quelques jours, environ 80 % de la population en à déjà souffert. Elle peut apparaître à tous les âges, mais surgit principalement à l’adolescence et autour de 50 ans.

Les causes de la lombalgie

La lombalgie n’est qu’un symptôme dont les causes sont très variées. Dans la très grande majorité des cas, la lombalgie est bénigne. Cela signifie qu’il n’y a pas de lésion majeure pouvant expliquer les douleurs. Celles-ci peuvent alors être liées aux disques intervertébraux, aux vertèbres, aux muscles, etc. En général,  il est difficile de déterminer avec précision l’origine des douleurs, qui disparaissent en quelques jours.

Les deux principales causes :

  • La surcharge pondérale

Les douleurs de dos sont plus fréquentes en de prise de poids. Ceci entraîne un affaiblissement des muscles abdominaux, une colonne vertébrale moins soutenue, une posture inhabituelle et l’apparition d’arthrose, etc..

  • Une mauvaise posture :

Une mauvaise posture fréquente, au travail, à la maison, en voiture peut provoquer des tensions musculaires au niveau du dos. Les muscles deviennent ainsi trop faibles et ne permettent plus de supporter le poids de votre corps.

Soulagez vos douleurs lombaires

Des exercices simples et quotidiens peuvent suffire afin de maintenir vos lombaires en bonne santé. Demandez conseille à votre ostéopathe. Il vous aidera à trouver des méthodes efficaces pour diminuez la douleur, avec des étirements, certains exercices de musculation (gainage) et des mouvements ergonomiques.

Cependant, il est très important d’adopter une bonne hygiène alimentaire. En effet, douleurs chroniques sont souvent liées à l’acidité du corps. Il est quelque fois nécessaire de réduire l’apport en produits carnés et lactés pour atténuer les crises et freiner la dégénérescence articulaire.