Tout vient à point (à qui est forcé d’attendre)

Posté par Timothée le 23 October 2007 | , , , ,

Le hasard fait parfois bien les choses. Vous vous souvenez de ce protocole de mesure de l’activation du complément qui aurait donné des résultats tellement riches en enseignements, mais qui ne fonctionnait pas?

Et bien, enfin, il marche. J’ai fait la danse de la joie dans mon bureau en l’apprenant.

Billets similaires

3 réponses pour le moment

3 réponses à “Tout vient à point (à qui est forcé d’attendre)”

  1. C’est pas tout, on veut des détails ! Qu’est-ce qui a fini par payer : le hasard ? L’obstination ? Le traquage systématique des problèmes supposés ? La recherche biblio ? Le sommeil (qui porte conseil, comme l’on sait) ? Le changement de saison ?

    24 Oct 2007 à 1:12 pm

  2. Timothée

    Comment te dire…

    Je suis assez loin du “théâtre des opérations” (la République Tchèque), donc je n’ai pas encore tous les détails. J’imagine qu’il s’agit d’ajustements mineurs. Hasard ou obstination aidant. Nécessité de développer ce protocole aussi, puisque le poisson en question est un excellent modèle (donc obstination).

    Rien sur le changement de saison, puisque nos échantillons étaient bien au chaud (enfin si l’on peut dire) à - 80°C en attendant.

    Je vais recevoir le matériels & méthodes amendé d’ici peu, et… les détails seront révélés plus tard.

    ^^

    24 Oct 2007 à 1:23 pm

  3. mochhoury latifa

    activation du complement

    12 Nov 2007 à 11:49 am

Trackback URI | Comments RSS

Commentez !

Sitemap