Les questions qui fâchent…

Posté par Timothée le 26 Sep 2007 dans , , , Un commentaire

Dans le cadre de la rédaction d’un futur billet, j’ai été ammené à faire des choses assez peu recommandables. Parler avec ceux qu’OldCola surnomme affectueusement des IDiots, en clair, des supporters du Dessein Intelligent. Pas des modérés, nan, vous me connaissez, je suis allé taper haut (enfin, si on peut dire), dans la garde rapprochée de William Dembski himself, la journaliste Denyse O’Leary.

Je me suis donc benoîtement armé de ma plus belle plume (Mail.app, en l’occurence), et j’ai écrit un mail à la dame, dans le but de clarifier quelques interrogations que j’avais à propos de leur blog Uncommon Descent (je ne donne pas de lien, de manière tout à fait volontaire) et de leur équipe d’auteurs (mon billet en préparation concerne l’expertise dans la diffusion de l’information par internet, et autres joyeusetés, mais je n’en dis pas plus).

Dembski, que je situe rapidement pour ceux qui ne connaissent pas bien le personnage, est un philosophe et théologiste. Mais plus important encore, il est membre du Discovery Institute, repère pour tous les partisans de la théorie du Dessein Intelligent. Denyse O’Leary est sa porte plume, qui utilise les colonnes de différents journaux pour faire passer les opinions de leur petite secte de fondamentalistes débiles leur courant de pensée (le Discovery Institute étant un think-tank de la droite conservatrice US, hyper-religieuse, tout ce que j’aime).

Me voila donc en train d’affiner quelques questions, au nombre de quatre, à poser à O’Leary. Première d’entre elle: pourquoi, alors qu’ils exhibent une liste de collaborateurs tout à fait convaincante, et qu’ils traitent de sujets en rapport avec l’évolution, n’ont-ils pas d’évolutionnistes dans leur équipe?

Réponse: Je dois faire erreur.

Seconde question. A part Billy, qui dans leur équipe est de formation scientifique, si possible proche des sujets dont ils traitent (si on peut encore considérer Dembski comme un scientifique, bien entendu)?

Réponse: Plein de monde, arrivés tout récemment. Mais ils ne sont pas encore dans la page des collaborateurs. Note to self: surveiller.

Troisième question: D’après elle, est-ce que le fait d’afficher, parmi les collaborateurs du blog, des gens avec une position sociale respectable (entrepreneurs, journalistes, etc) peut donner plus de poids a leurs idées, aux yeux de personnes “non averties”?

Réponse: Et bien, pas de réponse pour celle ci.

Quatrième question. Est-ce qu’ils n’ont pas peur de passer pour le service de presse du Discovery Institute, en ayant Dembski comme auteur principal, et finalement aucun autre scientifique dans l’équipe?

Réponse: Une tentative d’humour désespérée, et une question joliemment éludée. Avec évidemment la traditionnelle blague sur les Français. Venant d’IDiots, je ne l’ai même pas mal pris.

Le meilleur est pour la fin. La requête est simple. Ne pose plus de questions. Si tu veux des réponses (des Réponses?), lis le blog, cheers, Denyse. Avec, dans la copie, le champ suivant:

Cc: wdembski

Puisqu’il est au courant de notre échange avec sa journaliste, j’ai bien envie de pousser un peu plus loin la discussion avec eux. Ca pourrait me faire rire. Et puis, j’ai encore quelques jours de vacances à tuer.

Timothée is
| All posts by Timothée

Un commentaire

» Flux RSS des commentaires
  1. Très intéressant. Tenez-nous au courant. J’habite Montréal, et aux dernières nouvelles, O’Leary était à Toronto, ce n’est pas si loin… et il y a même des risques pour que sa prose, bien qu’anglophone, apparaisse dans publications francophones qui dorment dans le kiosque à journaux le plus proche… :-)

Commenter


Sitemap