Science badges!

Posté par Timothée le 5 Aug 2007 dans , 4 commentaires

Comme les geeks ont leur geek-code, les scientifiques ont leurs “badges“. Le concept est simple: un badge pour une “situation” donnée. Juste pour voir, d’après une idée de Vox Hortus, je me suis lancé dans l’expérience et… Résultat ici-même.

 


Talking Science : Evidémment, je parle de science. Ici même. Ailleurs. Dans la rue. Au téléphone.

 

I blog about Science : au cas ou ça aurait échappé à certains… Je fais même partie d’un club d’illuminés qui font la même chose…

 

a&cArt and craft : j’ai deja réalisé un collier avec des tube eppendorfs. Je n’en suis pas fier. J’ai aussi fait des dessins sur verre avec du glycérol, en première année.

 

a Inappropriate nocturnal use of lab equipment in the name of alternative science experimentation / communication : concerne plusieurs des photos de ce blog (prises tard le soir, ou le week-end).

 

Sexing up science : Bah oui, j’ai deja parlé d’”effort reproductif” en plusieurs occasions. Et en bon étudiant travaillant sur les ectoparasites, “broutage” fait partie de mon vocabulaire courant.

 

Inordinately fond of invertebrate : je travaille avec des plathelminthes, et j’aime ça. Vraiment. Ca pose un problème à quelqu’un?

 

aI’ve done science with no conceivable practical application : J’en suis de moins en moins sûr, mais on dirait bien que les sciences de l’évolution, en dehors de l’évolution…

 

acloner : J’ai cloné des bactéries et des plantes, pendant ma licence. Ce n’est pas mon activité principale, cependant.

 

ascience has forced me to seek medical attention : je me suis deja enfoncé une lamelle de microscope sous l’ongle[1].

 

asomewhat confused as to what scientific field I actually belong to : C’est des sciences du vivant, mais… J’en sais pas bien plus pour l’instant…

 

ahas done science whilst under the influence : Ca concerne de la rédaction, mais quand même…

 

aI’ve eaten what I study : ou pourquoi les poissons sont supérieurs aux drosophiles ou aux rats!

 

aI actually grew up AND became a marine biologist : pas avec des dauphins, mais je l’ai fait…

 

Bref, vous aurez remarqué que c’est un peu un truc de geek quand même. Selon mes prévisions, donc, Tom devrait trouver le concept intéressant, et nous livrer sa version de la chose.

 

 

 

 

Notes

  1. coupé avec un scalpel, brûlé, écrasé l’ongle dans la porte d’une étuve, fait tomber un portoir en métal sur le pied, et presque démis une épaule en rattrapant une binoculaire qui tombait []

Timothée is
| All posts by Timothée

This entry was posted on Sunday, August 5th, 2007 at 11:01 pm and is filed un Uncategorized der . You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

-->

4 commentaires

» Flux RSS des commentaires
  1. tu as déjà cloné des bactéries?

  2. Pas exactement (enfin pas du vrai clonage, mais c'était pourtant le titre du TP, assez mal organisé et assez flou dans ma mémoire). Par contre des plantes, oui.
  3. boutade: on ne peut pas ne pas faire de "clonage" chez les bactéries! Ambivalence du mot: "cloner une plante" c'est créer un nouvel individu génétiquement identique, chez les bactéries, "cloner un gène", c'est l'insérer dans un plasmide.

  4. Ah non, je suis violememnt en desaccord : l'évolution, ça peut servir à plein de trucs. Par exemple, tout ce qui est algorithme d'optimisation, machine learning, voire ingénierie (concevoir des choses par évolution).

Commenter


Sitemap