image

Flux RSS

Derniers commentaires

Meta

Les opinions tièdes de Benoît XVI

Timothée — 26 July 2007

De retour de ses vacances en Italie, le pape s’est exprimé sur le débat entre créationnisme et évolution, débat qui fait rage outre-atlantique. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas trop l’air de savoir sur quel pied danser.


L’opposition systématique entre créationnisme et évolution est pour lui une “absurdité”. Ses propos rapportés par MSNBC sont les suivants

They are presented as alternatives that exclude each other. This clash is an absurdity because […] there is much scientific proof in favor of evolution, which appears as a reality that we must see and which enriches our understanding of life and being as such[1]

Ces propos se rapprochent de la déclaration de Jean-Paul II, pour qui l’évolution est more than just a hypothesis, plus qu’une “théorie”. Oui mais. Le pape Benoît XVI se positionne sur une ligne que l’on pourrait qualifier de “créationnisme modéré”. L’évolution est une réalité, mais il manque toujours la réponse à l’origine du vivant. De fait, il ne dit pas autre chose:

Above all it does not answer the great philosophical question, ‘Where does everything come from?’[2]

En fait, ces propos sont assez courants chez les créationnistes “softs”: il y a eu un créateur, qui a “mis au point” des formes de vie, et ce n’est que par la suite que l’évolution a joué. Darwin assis à la droite du père, en quelque sorte.

En prenant cette position, Benoît XVI ménage la chèvre et le chou, si vous me permettez. Il évite la fronde de la communauté scientifique (tout en se conservant les bonnes grâces de la communauté scientifique-créationniste, qui s’est dotée de revues ), et caresse ses ouailles dans le sens du poil.

Car la réponse au “Where does everything come from?” est donnée dans la Genèse (1:21)

Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

Un bel exercice de déclaration sur un sujet polémique, sans avancer de réelle opinion, en clair. Et pourtant. On pourrait croire que le pape a une opinion modérée sur le sujet.

Ce serait oublier ce qu’il déclarait en novembre 2005 : l’origine de l’univers se trouve forcément dans le dessein intelligent (dans lequel les mathématiques ne sont pas solubles), puisque la complexité est tellement grande. L’athéisme qui conduit à croire au “hasard” et à la “nécessité” est un égarement.

These people, ‘fooled by atheism,’ believe and try to demonstrate that it’s scientific to think that everything is free of direction and order.[3]

Nous avons donc un adepte du dessein intelligent, qui se positionne aujourd’hui sur une ligne nettement plus conciliante. Est-ce une déclaration de circonstance, pour calmer le jeu, ou un revirement de l’opinion papale? Je n’en ai aucune idée, pour être honnête. Mais il va falloir suivre le sujet de prêt, ça promet d’être intéressant.

Notes

  1. Les deux théories sont présentées comme des alternatives mutuellement exclusives. Cette confrontation est une absurdité dans la mesure ou […] il y a un grand nombre de preuves en faveur de l’évolution, qui apparaît comme une réalité que nous devons accepter, et qui enrichit notre compréhension de la vie et de l’étant en tant que tels. Traduction de votre serviteur []
  2. Plus encore, [l’évolution] ne répond pas à la grande question philosophique, “quelle est l’origine de tout?”. Même remarque concernant la traduction []
  3. Ces personnes, égarées par l’athéisme, croient et tentent de démontrer qu’il est scientifique de croire que tout est libre de direction ou d’ordre. Même traducteur que précédemment, il a du style, pas vrai? []

Une réaction à “Les opinions tièdes de Benoît XVI”

  1. Tom Roud nous a dit:
    27 July 2007 à 3:34 pm

    Je ne suis pas complètement d’accord avec toi : la science se garde bien de répondre à la question “where does everything come from ?” fautes d’éléments; en ce sens, si j’en crois ces déclarations, Benoit XVI prend enfin la seule position raisonnable des magistères séparés proposée par S.J. Gould, non ? C’est donc plutôt une bonne nouvelle; en revanche, tu as raison que sa précédente position était un non sens car elle concernait l’opinion de l’Eglise sur une théorie scientifique (que je sache, l’Eglise ne s’occupe pas de donner son opinion sur la physique quantique et la relativité générale)

Réagir

XHTML: Vous pouvez utiliser: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>


Sitemap