Un biais flagrant dans un sondage téléphonique

Posté par Timothée le 19 Jun 2007 dans , , , Un commentaire

Dominobet

Je viens de recevoir un appel sur mon portable, d’un numéro en 08. En fait d’appel, il s’agissait plutôt d’un “bip”. Etant, pour une fois, d’humeur sociale (j’ai fini mon powerpoint de soutenance, et je le fais en 20 minutes tout pile), j’ai décidé de rappeler pour voir de quoi il retournait.

Il s’agit en fait d’un institut de sondage (qui n’a pas précisé son nom!). La, mon sang de spécialiste mondial en méthodologie des sondages (j’ai suivi les cours du Pr. Tom Roud, je tiens à le préciser) n’a fait qu’un tour. Je vous explique pourquoi.

La voix (une machine, en fait) me dit:

Cet appel sera facturé 0,56 euros. Si vous souhaitez continuer, tapez 1

Je suis d’un naturel curieux, alors j’ai tapé 1. Il s’agissait d’une unique question (croyez vous que les chiffres du chômage soient exacts), en plus des questions habituelles (âge, département de résidence, sexe, et c’est tout).

Vous commencez à voir le biais dont je parle dans mon titre?

D’une part, l’institut de sondage se limite aux personnes équipées d’un téléphone portable (48 millions de clients en 2005, mais il faut compter les entreprises).

Et à l’intérieur de cette catégorie, on a encore des limitations. Les personnes qui répondent au sondage sont

  • Celles qui rappellent le numéro inconnu
  • Celles qui acceptent de payer les 0,56 euros de l’appel

En gros, ça nous fait des gens plutôt à l’aise financièrement, si je comprend bien les rudiments de la psychologie humaine. Donc, un échantillon pas du tout représentatif de la population globale, puisque choisi à l’issue d’un processus de sélection qui entraîne un biais.

Donc un sondage bidon, qui risque pourtant d’être médiatisé, exploité, discuté, utilisé comme preuve pour soutenir des décisions, etc etc

Que disait, au fait, Victor Hugo, dans le discours “des lettres, des arts, et des sciences” (1848, Assemblée Nationale)?

C’est à la faveur de l’ignorance que certaines doctrines fatales passent de l’esprit impitoyable des théoriciens dans le cerveau des multitudes.

Un sondage mal fait (intentionnellement ou non) est un sondage dangereux… Tiens au fait, ces sondages; vous y croyez?

Timothée is
| All posts by Timothée

Un commentaire

» Flux RSS des commentaires
  1. C’est effectivement assez dingue cette histoire. Un sondage rigoureux devrait plutôt aller chercher par lui-même les sondés, plutôt que d’attendre les réponses; sinon, tu participais au moins à un tirage au sort pour avoir répondu ou tu passes juste à la caisse ? Dans le même genre, j’aimerais bien savoir comment sont faits les sondages internet Opinion Way, qui m’ont l’air bien biaisés.

    Cela dit, un truc intéressant est la façon dont tu es “catalogué” : par ton âge et ton département de résidence. Pas par ta profession par exemple. Cela nous donne des informations sur la façon dont ils font les quotas.

Commenter


Sitemap