Le saumon fait son buzz un peu tard…

Posté par Timothée le 10 January 2007 | , , ,

Vous avez forcément entendu parler ces derniers jours (même moi qui ne regarde pas la télé et qui n’écoute que rarement la radio j’en ai entendu parler) des mésaventures des saumons, infectés par un parasite. Après avoir creusé ma mémoire, je me suis rendu compte que finalement, il y avait une probabilité non négligeable qu’on se mette a provoquer maintenant une polémique qui aurait du éclater il y a plusieurs mois. La raison, évidemment, n’est pas difficile à comprendre.

Le fait qu’un saumon sauvage soit infecté par les d’un saumon d’élevage, ce n’est jamais que de l’épizootie de de poissons sauvages induite par des poissons d’élevage. Ou, en anglais dans le texte, Epizootics of wild fish induced by farm fish . Or, de manière assez surprenante, le magazine PNAS, dans son édition du 17 octobre, a publié un article de l’équipe de Krkosek qui portait ce titre. Le 18 octobre, j’en publiais un résumé sur mon blog, et l’article paraissait le 23 du même mois dans les pages d’Agoravox.

Après relecture de l’article, je me suis rendu compte qu’il exposait exactement la situation décrite par les médias (Le pou du saumon, Lepeophtheirus salmonis, auquel les saumons de ferme sont résistants, peut infecter les saumons sauvages, et toucher particulièrement les jeunes, déstabilisant la population, et de facto l’écosystème). Dans les informations données par les médias, rien de nouveau n’a été apporté.

Je trouve que la latence entre la publication de cet article, moins spectaculaire mais tout aussi important et intéressant que celui de Worm et son équipe, est importante. Du 18 octobre au 9 janvier, ca laisse songeur quant à la capacité d’information de nos médias. Ou alors, il y a autre chose?

fly screens for doors

Que s’est-il passé le 9 janvier pour que les médias se mettent à diffuser cette information de manière massive? Probablement rien. En revanche, ce qui est passé, c’est l’échéance des fêtes de fin d’année, et l’importance qu’elles ont sur le marché du saumon. Je ne rentrerai pas dans un thèse conspirationniste, en disant que les médias ont délibérément créé une panique après les fêtes. Par contre, je pense qu’il est tout à fait probable que l’information ait été volontairement retenue au chaud, pour diverses raisons. Soit pour ne pas gêner les lobbys de vendeurs/éleveurs de saumons, en leur faisant une très mauvaise pub, soit pour surfer sur la vague, si l’on peut dire, de l’actualité culinaire de ce début d’année. Le fait que l’information soit diffusée maintenant n’a rien de gênant, puisque la saison du saumon est finie, et que tout sera oublié l’année prochaine.

C’est face à ce genre de sujet que s’exprime le mieux le potentiel du journalisme citoyen. Sans aller jusqu’à parler d’un cinquième pouvoir (même si la théorie de Thierry Crouzet est intéressante), nous (bloggueurs et autres) avons acquis un pouvoir de diffusion des informations. Cette histoire de saumons doit nous inciter à exploiter au mieux ce positionnement altenatif face aux omissions (très probablement volontaires pour ce sujet précis) des médias traditionnels, notamment en ce qui concerne les sujets scientifiques à répercussions sociétales, ou leurs lacunes sont les plus évidentes.

Billets similaires

Une réponse pour le moment

Une réponse à “Le saumon fait son buzz un peu tard…”

  1. je pense tristement que tu as probablement raison dans ta façon de voir les choses, oui, l’argent et le poivoir sont quand même bien plus important que la santé!

    15 Jan 2007 à 1:35 pm

Trackback URI | Comments RSS

Commentez !

Sitemap