Le blog du Doc’

Les parasites sont nos amis.

Donner du temps au thon…

Sans commentaires (lu 37 fois)

Dans un article paru dans Libération, Julien DELORD, chercheur au chercheur au Konrad Lorenz Institute, prend position contre l’action de Greenpeace, qui visait à sensibiliser l’opinion publique sur l’état des reserves de thon rouge. Un bel exemple de stigmatisation des positions de chacun des deux bords, qui pourtant n’en ont pas besoin …

Ainsi donc, nous avons d’un côté un lobby limité numériquement et intellectuellement, mais puissant par ses ramifications économiques et politiques (les thoniers), en prise avec (en gros) les vilains barbouses de greenpeace.

EDR computer

Plutôt que de mettre en lumière le véritable problème, l’auteur choisit (manifestement) de régler ses comptes avec l’organisation à l’arc-en-ciel, sous couvert de prendre le parti des thoniers. L’article en est caricatural, on a droit a tous les clichés possibles ( les pauvres thoniers qui ont raison de contester l’impact qui leur est attribué sur l’état de la ressource , greenpeace qui n’intervient que de manière ponctuelle, ce qui ne permet pas de susciter une démarche durable de confiance réciproque, et enfin la méfiance bien justifiée des thoniers envers les politiciens parisiens), et finalement, en le prennant au second degré, j’ai passé un moment assez agréable lors de sa lecture.

Finalement, l’auteur embraye sur l’échec de l’écologie politique (il devrait savoir que l’écologie est une science, non?), et sur la necessité d’une écologie démocratique. S’il n’en tenait qu’a moi, l’ordre des mots aurait été inversé : il est necessaire d’avoir une politique écologique, et pourquoi pas, par des actions de sensibilisation et d’information, de vivre dans une démocratie écologique. Ok, je redescend sur terre…

Que retenir de cet article ? Que notre plumitif du jour avait manifestement une dent contre greenpeace, et qu’il profite d’un evenement récent et polémique pour leur taper dessus, par article interposé, se prétendant détenteur du bon sens de père de famille un peu blasé de l’histoire. Que cet article ne nous en apprend pas plus sur le fond du problème (pas un chiffre, pas une statistique)… Que Mr Delord ferait mieux de se concentrer sur ses publications scientifiques, d’une qualité tellement supérieure à cette tentative de pamphlet…

Ecrit par Timothée

31 août 06 à 3:31

Laisser un commentaire

Sitemap